Landes

Rosenau-Bougue : un jumelage scellant une amitié forte, fille de l’Histoire.

Quelques années après le jumelage de Rosenau avec Savigneux, un nouveau jumelage est signé entre notre commune et celle de Bougue. Contrairement à celui de Savigneux qui résulte de liens d’amitié personnels, le jumelage avec Bougue veille à rappeler le lien qui a uni nos deux communes durant les heures sombres de la Seconde guerre mondiale. En effet, au moment de l’évacuation de l’Alsace en 1939, Rosenauviennes et Rosenauviens avaient pu trouver non seulement un refuge dans les trois communes landaises de Bougue, Gaillères et Laglorieuse, situées près de Mont-de-Marsan, mais aussi un accueil chaleureux et un réconfort sincère. De cette expérience s’était tissée une amitié forte qui fut renforcée le 1er septembre 1979, quarante ans jour pour jour après l’évacuation de Rosenau, sous l’instigation de Jean FONDEVIOLE, maire de Bougue, et de son ami et homologue de Rosenau, Alfred SPINDLER.
La réception officielle eut lieu à Rosenau, dans la salle de séances, où les Landais furent accueillis avec allégresse.

Un an plus tard, le 5 septembre 1980, ce fut au tour de la délégation de Rosenau de se rendre à Bougue afin de signer l’acte officiel de jumelage. Enfin, le samedi 11 juillet 1981, les Landais réitéraient leur visite à Rosenau, accompagnés d’un imposant groupe folklorique et d' »échassiers », pour le retour du jumelage. Cette journée fut notamment marquée par l’inauguration des rues « de Bougue » et « de Laglorieuse » ainsi que par les festivités du bal tricolore sous les lueurs des flambeaux et une musique allègre avant que ne soit signée, le lendemain, la charte de jumelage. Et c’est après être partis, tous les jours, à la découverte de notre commune et de ses alentours, accompagnés des familles rosenauviennes qui les ont généreusement accueillis, que nos amis landais sont repartis dans le Sud-Ouest.

Mais cet échange ne devait pas s’achever sur ce départ : l’association « Amis des Landes » fut en effet créée et organise depuis lors des échanges fréquents entre Landais et Alsaciens, notamment lors des anniversaires de l’évacuation où se retrouvent Bouguais et Rosenauviens, afin de pérenniser cette belle amitié qui unit les deux communes, outre les liens qui perdurent entre les familles de ceux qui ont vécu ces temps difficiles.