Notre Histoire

Rosenau-histoire

Mentionné pour la première fois dès 1241 en tant que réalité territoriale, le village est bâti sur d’anciennes terrasses d’inondation du Rhin. Les habitations regroupées tout d’abord autour du moulin étaient situées sur une île et dépendaient d’Istein sur la rive droite du Rhin. Au XVIIIème siècle, à la suite d’un changement du cours du Rhin, Rosenau se retrouve près de la rive gauche et devient définitivement français en 1792.

Le 19 novembre 1944, la commune entre dans l’Histoire lorsque le lieutenant Jean de Loisy, à la tête d’un détachement de chars de la 1ère Armée, arrive le premier au Rhin à Rosenau. Depuis lors, le nom du lieutenant Jean de Loisy est étroitement lié à celui de la commune. Rosenau a par ailleurs été cité dans Les Mémoires du Général de Gaulle :

« Il est vrai que le fleuve est atteint dès le 19 novembre à Rosenau […] par les chars du Général du Vigier et qu’ainsi les Français sont, parmi les alliés, les premiers à l’aborder. »

Mémoire du Général de Gaulle, Tome III – Le Salut, « La Victoire »

Le 22 novembre 2008, Rosenau renoue avec l’Histoire lorsque la promotion des 176 élèves officiers du 2e Bataillon de Saint-Cyr, qui a choisi Jean de Loisy comme parrain, y arrive pour une prise d’armes au Mémorial et pour tremper à son tour le fanion de son bataillon dans les eaux du Rhin. Cette rencontre a également été l’occasion de procéder à la Bénédiction du Mémorial Jean de Loisy par Monseigneur Vincent Jordy, Evêque auxiliaire du Diocèse de Strasbourg.

Le 3 septembre 2015, la 4e Batterie du 68e Régiment d’Artillerie d’Afrique a fait honneur à Rosenau en se rendant au Mémorial Jean de Loisy. Cette jeune unité a été formée le 12 juin 2015 afin de rappeler aux hommes de ce Régiment le souvenir de leurs prédécesseurs qui étaient les premiers artilleurs arrivés au Rhin et qui ont libéré la région en novembre 1944.